Le salaire minimum à 15$/l’heure, un débat de société fort utile!


tirelire-casseeDepuis la dernière année, nous avons vu un débat de société prendre de l’ampleur sur le projet d’augmenter le salaire minimum à 15$ de l’heure sur 5 ans. Si l’on calcul le salaire actuel a 10,75$ une différence de 4.25$ à combler sur 5 ans, qui représente 85 cents par année sur 5 ans c’est possible, bien que peut-être trop élevé pour les petits commerces?

Un débat qui a été initié par les grandes centrales syndicales au Québec. Plusieurs défenseurs de l’inflation et du capitaliste ont monté aux barricades disant que ça serait l’Apocalypse au Québec si le salaire minimum montait à 15$ de l’heure en 5 ans.

Alexandre Taillefer est l’un des seuls hommes d’affaire qui s’est prononcée en faveur publiquement, déjà il paie ses chauffeurs de taxi 15$ l’heure avec des conditions d’emploi très intéressante.

Il semble que ce débat à déjà porté fruit, puisque le 19 janvier le gouvernement québécois a décidé d’augmenter de 50 cents le salaire minimum à partir du 1er mai 2017, plus du double si l’on compare avec l’augmentation de 2016 qui était de 20 cents. La bataille n’est pas gagnée, mais déjà ce débat aura fait réfléchir notre gouvernement actuel, ce qui est déjà une première étape de gagner.

Je n’ai rien contre le fait qu’une personne puisse gagner 500 000$ ou 1 million par année et plus, mais cela ne veut pas dire que le petit salarié soit obligé de se nourrir dans une banque alimentaire pour survivre.  Parce que les demandes dans les banques alimentaires ont explosés dans les dernières années , c’est des gens qui travail à temps pleins au salaire minimum des parents monoparental qui n’ont pas le choix parfois d’avoir un loyer avec 2 chambres à coucher qui avoisine en moyenne 800$ par mois.  Expliquez-moi comment une personne est censée arriver avec  approximativement 1200 par mois net au salaire minimum actuel, lorsque son loyer représente près de 70% de son salaire. Ce qui est important ce n’est pas juste d’avoir une masse salariale la plus basse, c’est aussi d’avoir des employés qui savent qu’ils sont bien traités et qu’ils ne sont pas obligés de demander la charité pour se nourrir. Parfois, il serait bien de se demander si nous accepterions les conditions et salaires que nous offrons à nos employés.

Offrir des salaires compétitifs apporte de la stabilité, du respect des employés envers notre entreprise, les meilleures ressources humaines compétentes, motivées et épanouies sur le marché pour servir notre clientèle.

Je crois aussi que l’exemption d’impôt des particuliers devrait être revue à la hausse par les 2 paliers gouvernementaux  pour refléter la réalité du seuil de pauvreté actuel qui est approximativement de 23 000 $ par année.

Vous pouvez vous demander à quoi le salaire minimum concerne le travailleur autonome. Simplement parce que parfois il y a des travailleurs autonomes qui doivent travailler au salaire minimum ou combler plusieurs petits emplois pour arriver à survivre dans leurs débuts.

Personnellement, je crois que ce débat est fort utile pour notre société et peut-être devrions-nous ouvrir un forum pour trouver des solutions pour que les travailleurs au salaire minimum puissent vivre et s’épanouir dans la société sans devoir demander la charité pour survivre.

C’est à réfléchir,

cropped-12005-DT-1866small.jpg

David Tremblay, Stratégiste en marketing web

Commentaires Facebook
Merci de partager notre contenu:
20

Laisser un commentaire