Nous sommes le résultat de nos pensées…

Tout commence par une pensée, elle est comme une semence qui pousse en nous. Peu importe si elle est positive ou négative, ce qui fera la différence c’est celle que vous choisissez d’arroser, qui donnera de ses fruits.

Nos pensées viennent de nos expériences, des gens que nous fréquentons aux quotidiens : au travail, notre famille, nos amis, du contenu a la télévision que nous regardons et des livres ou des journaux que nous lisons, peuvent influencer notre courant de penser et faire naître des pensées positives ou négatives.

Lorsque nous  écoutons les nouvelles régulièrement nous pouvons croire que notre monde s’en va vers le chao et nous amène à des pensées qui nous drainent vers le bas, vers l’anxiété, la dépression, la dévalorisation, etc.  Un cercle vicieux qui n’apporte rien de bon dans notre vie. Il est difficile d’éviter les contenus d’actualité, nous entendons une nouvelle inquiétante a la radio et notre curiosité l’emporte nous devons voir les images de ce que nous venons d’écouter.  Cela vous est probablement déjà arrivé plus d’une fois comme moi, pas vrai?

Je ne vous dis pas d’exclure tous les contenus négatifs de votre vie, il vous serait probablement impossible d’y arriver, mais peut-être de les réduire au maximum comme une fenêtre de votre ordinateur que vous réduisez, pour donner le maximum de place à plus de positif.

Je prends de plus en plus le contrôle sur mes pensées et mes émotions pour pouvoir choisir la vie que je veux, plutôt que de vivre par défaut et réagir à tout ce qui se passe dans le monde. Je fixe ma loupe intérieure vers la réalisation de mes rêves pour vivre la vie que je veux.

Pour m’aider, je consomme beaucoup d’humour, puisque cela me permet de rire et calme mon état d’esprit, je lis des livres sur la croissance personnelle aussi j’écoute des conférences positives, j’écoute de la musique qui me fait vibrer positivement et je choisis les gens qui m’entourent.

Je nous lance un défi pour 2018 de lire 1 livre de croissance personnelle par mois, vous pouvez l’acheter ou l’emprunter à la bibliothèque de votre ville.  Si vous avez des livres que vous avez adorés, vous pouvez nous les mentionner dans les commentaires en dessous de ce billet, les gens pourront lire vos suggestions.

Pour terminer, je vous invite à écouter l’analogie de la calèche de François Lemay que je trouve très inspirante.

David Tremblay

2018 une nouvelle année, un nouveau départ qui nous appartient.

Année 2018, qu'allez-vous écrire dans votre livre? En ce 31 décembre 2017, c’est la journée idéale pour faire une rétrospection de l’année que nous venons de traverser. Nos bons coups, nos erreurs, nos succès et nos échecs.  Je regarde mon année 2017 et ça été une bonne et belle année, oui comme tout le monde j’ai eu des moments de découragement, je me suis égaré par moment, mais en règle général je suis satisfait de mon année 2017 qui a été tout de même spéciale. Puisque j’ai célébré mes 50 ans, 50 ans: c’est 50 livres ayant chacun 12 chapitres et 365 pages si l’on exclut les années bissextiles.

Demain le 1er janvier 2018, c’est le début d’un nouveau livre avec 365 pages blanches et nous avons tous le contrôle sur nos choix que nous allons prendre pour notre vie et sur ce que nous voulons accomplir pour la prochaine année.

Voici un petit exercice de visualisation que je vous invite à faire en début d’année : Prenez une feuille de papier et répondez aux questions en jouant le jeu jusqu’au bout.

Je vais vous faire voyager dans le futur; imaginez que vous êtes le 31 décembre 2018 et que vous avez vécu une excellente année à tout point de vues et que vous avez réussi à réaliser les objectifs que vous vouliez atteindre, qu’avez-vous fait pour les atteindre et quelles décisions avez-vous prises? Qu’avez-vous priorisé?   Fermez les yeux et laissez votre esprit répondre a`ces questions.  C’est un brainstorming de visualisation fort agréable. Une fois faites, affichez votre feuille bien en vue pour y jeter coup d’œil régulièrement.

Visualisation + Décisions + Actions + Persévérance = Réussite




Je vous souhaite à vous tous une excellente année 2018 dans tous les aspects de votre vie.

David Tremblay

Apprendre à se calmer avec la respiration profonde.





La première fois qu’on m’a parlé de la respiration profonde, c’était dans les années 90 dans mon cours de relations humaines Sylva Bergeron, un cours que j’ai adoré.

J’avais pratiqué plusieurs fois ce concept à l’époque, mais que j’avais mise de côté au fil du temps. Je recommence à faire des séances de respirations profondes, ça m’aide énormément à me calmer, moi qui a tendance à être inquiet de ce qui peut arriver sur notre planète, à m’inquiéter sur des événements qui sont hors de mon contrôle de toute façon. J’essaie également de consommer le moins possible d’actualité, qui ne sert qu’à me stresser davantage. Je me demande bien pourquoi, mdr 🙂

La respiration profonde me permet de me recentrer sur ce que je veux réaliser dans la vie et à être dans le moment présent. Puis à changer ce que je peux contrôler. La prière de la sérénité est l’une de mes préférées, je la récite régulièrement.

Lorsque je suis inquiet ou stressé, je me dépose dans une séance de respiration profonde en inspirant pendant 5 secondes et en expirant 5 secondes durant une minute avec de l’autosuggestion. Mon autosuggestion préférée est : je suis calme, je suis de plus en plus calme. Je suis calme, je suis de plus en plus calme….

Ce qui m’a décidé à refaire de la respiration profonde, c’est en écoutant une capsule de François Lemay, un conférencier et aussi un éveilleur de conscience, que j’ai eu la chance de rencontrer à plusieurs reprises. François parle de l’importance de la respiration profonde pour calmer notre mental, afin vivre dans le moment présent en pleine conscience.

Une séance de respiration profonde est un outil gratuit facilement applicable, peu importe l’endroit où vous êtes qui prend à peine une minute, mais qui vous permet de ressentir les biens faits plusieurs heures.

Je conclus ce billet avec la capsule vidéo de François Lemay qui explique très bien la respiration profonde et la cohérence cardiaque. Cette capsule fait partie d’une série de 7 capsules que je vous recommande fortement.

Si vous pratiquez déjà ce concept, merci de me faire part de votre témoignage au bas de ce billet.

 

David Tremblay




La magie de la visualisation…

La visualisation est la première pierre du bâtiment de la réalisation de vos rêves. Les rêves appartiennent à leur maître, il n’y a pas de rêve que vous ne pouvez pas réaliser. Vous avez probablement déjà entendu toutes ces phrases en vous disant; oui, oui, c’est bon pour les autres, mais pas pour moi, il ne faut surtout pas rêver en couleur!

Chaque création naît 2 fois, la première naissance est spirituelle et la deuxième elle est physique. Une maison avant d’être bâtit, elle est pensée et visualisée dans les moindres détails, ensuite il y a création du plan et la construction de la maison sur le terrain qu’on a choisis. On n’a pas de doute dans notre esprit que la maison va être construite ou non, on est certain qu’elle le sera et l’on fait tout pour que ça fonctionne en y mettant de l’énergie. Ce qui fait que ça ne fonctionne pas, c’est le manque de confiance que nous ressentons, manque de confiance envers nos moyens, manque de confiance envers la société ou envers la vie… et parce que nous n’y croyons pas, nous n’y mettons pas tout l’énergie pour que ça fonctionne.




Mais la visualisation est comme un muscle on doit s’entraîner, se pratiquer et visualiser plusieurs fois la réalisation de notre rêve, jusqu’à ressentir le bien être d’avoir déjà réalisé notre rêve.

Après ces exercices de visualisation, je vous invite à faire cet exercice de brainstorming.

Imaginez-vous dans 6 mois ou 1 an d’ici et que vous avez réussi à 100% la réalisation de votre rêve, vous vous félicitez et vous êtes fier de vous et les gens de votre entourage vous félicitent. Vous souriez à pleines dents et vous êtes excité comme un enfant à Noël qui reçoit le cadeau qui souhaitait tant avoir depuis longtemps.

Répondez à ces questions, comment avez-vous réussi à réaliser votre rêve?  Quelle décision avez-vous prise pour y arriver? Quelle action avez-vous fait chaque jour pour vous approcher de votre rêve? À qui avez-vous demandé de l’aide? Que s’est-il passé pour que ça fonctionne? Il se peut que vous n’ayez pas réponse a ces questions pour le moment, mais lâchez prise et laissez votre esprit trouver les réponses, ou peut-être que la réponse viendra d’un ami qui vous dira la réponse sans même qu’il le sache ou elle sera peut-être dans une chanson ou un film… Qui sait? Mais lâchez prise et continuez à le visualiser.

Dans la dernière année j’ai fait l’exercice de la visualisation, je voulais reprendre la relation avec mon ex-femme et les chances que cela arrive était dans les très peu probables, mais je visualisais pendant quelques mois en cachette et je nous imaginais ensemble en couple heureux et en amour reformant une vie de famille. Et puis en novembre ou décembre elle m’offrait de m’accompagner à ma fête de mes 50 ans, et là j’ai eu un indice que la visualisation commençait à fonctionner, puis le 1er janvier 2017 elle m’écrivit ses sentiments et la possibilité de revenir ensemble. Depuis ce temps-là que nous sommes en couple, heureux et en amour.

C’est un exemple que ça fonctionne et cette histoire est vraie.  Si vous n’avez jamais fait de visualisation, je vous recommande des petits objectifs ou rêve que vous aimeriez réaliser… et allez-y progressivement avec de plus grand rêve au fur et à mesure de vos réussites. N’essayez pas de régler tout en même temps, puisque votre esprit va être embrouillé.

La visualisation fonctionne autant positivement que négativement, alors si vous visualisez le pire qui pourrait vous arriver et que vous continuez sans cesse il y a de fortes chances que le pire vous arrivera. Vous devez contrôler votre état d’esprit et contrôlez vos pensées pour visualiser des événements positifs.

Je conclus avec une présentation de Tony Robbins, un être qui m’inspire énormément qui nous aide à réveiller notre plein potentiel. Dans cette vidéo en anglais, il nous parle de la magie de la visualisation et du cercle vicieux que nous nous retrouvons parfois.  Désolé si c’est en anglais, mais son explication est très bonne, je n’ai pas trouvé mieux en français pour le moment.



David Tremblay